L'Altrhein (Eggenstein-Leopoldshafen)

Etat de réalisation: 
Réalisé
Fiche vérifiée : 
Non
Mesures associées: 
Désenvasement
Pays: 
Allemagne
Département/Land: 
Bade-Wurtemberg
Commune(s): 
Eggenstein-Leopoldshafen
Masse(s) d'eau: 
L'Altrhein (Ancien bras du Rhin)
Programme: 
LIFE project "Eggenstein-Leopoldshafen– Living Rhine floodplain near Karlsruhe" (LIFE04 NAT / DE / 000025)
Linéaire total: 
1 200 m
Dates: 
projet 2004-2010
Maître d'oeuvre: 
Regierungspräsidium Karlsruhe
Autres acteurs : 
Villes de Karlsruhe, Philippsburg, Rheinstetten, Gemeinden Dettenheim, Eggenstein-Leopoldshafen et Linkenheim-Hochstetten
Pression(s) sur la zone: 
La canalisation du Rhin et l’utilisation des plaines inondables aujourd’hui ont conduit à une importante dégradation des habitats. Certaines zones ont toutefois gardé des caractères intéressants comme les anciens affluent et canaux du Rhin, prairies humides, marais calcaire et forêts soumises aux inondations qui voient se reproduire des espèce protégées comme mariscus Cladium , Carex davallania etquadripuncturia Callimorpha. Pour protéger ces habitats, un projet LIFE, le LIFE project Rheinauen Karlsruhe, a été mis en place en 2004 sur 5 sites de restauration : Rheinstetten, Eggenstein-Leopoldshafen , Linkenheim-Hochstetten , Dettenheim et Philippsburg (voir fiches). Ce projet incluait le Eggenstein-Leopoldshafen - Living Rhine floodplain near Karlsruhe (LIFE04 NAT/DE/000025) qui a mis en place trois opération de restauration, voir fiches "Forêt d'Eggenstein-Leopoldshafen (1)", "Forêt d'Eggenstein-Leopoldshafen (2)" et "*Ancien bras du Rhin (Eggenstein-Leopoldshafen)".
Objectif(s) : 
Les trois opérations à Eggenstein-Leopoldshafen avaient pour objectifs : • Restauration du bois naturel et de la forêt alluviale en se concentrant sur la population naturelle de saule blanc et de peuplier noir. • Restauration de bras secondaires envasés. • Protection et amélioration des populations de Trapa natans (espèce protégée).
Travaux et aménagements: 
Désenvasement d’un ancien bras par élimination du limon (57 500 m3 pompés), réduction du bois riverain et introduction d’eau à faible teneur en nutriment dans la zone inondable.
Valorisation : 

Mise en place de moyens de communication : publications, élaboration d’un guide électronique, visites guidées, séminaires, panneaux d’information.

Suivi: 
Oui
Suivi post-restauration : suivi biologique : végétation, poissons, mollusques, libellules, amphibiens, oiseaux, papillons et petits mammifère.
Coût total de l'opération: 
7 000 000€
Partenaire(s) financier(s) et financement: 
Union européenne: 50%
Autorités locales: 18%
Autorités régionales: 16 et 15 %
Landesforstverwaltun: 1.5%
Autres: 2%
ONG: 1%
Remarque(s): 

Le coût exprimé est le coût global du projet LIFE

Suivi biologique: 
oui
Suivi hydromorphologique: 
non
EmplacementLeaflet: 
POINT (8.379886 49.090843)