Polder d'Erstein

Etat de réalisation: 
Réalisé
Fiche vérifiée : 
Non
Mesures associées: 
Création de mares
Restauration de mares
Restauration de berges
Reconnexion
Modification du tracé
Espace pour la rétention de crues
Mise en place d'inondations écologiques
Type de rétention: 
Polder
Pays: 
France
Département/Land: 
Bas-Rhin
Commune(s): 
Erstein
Plobsheim
Nordhouse
Masse(s) d'eau: 
Le Rhin
Localisation sur le Rhin: 
PK276.00
Surface: 
600.00ha
Intérêts particuliers: 
En partie dans Réserve Naturelle
Plusieurs espaces en Forêt de Protection
Site Natura 2000: FR4201797; FR4211810
Site RAMSAR
Capacité de rétention: 
7 800 000m3
Début des travaux: 
1997
Fin des travaux : 
2003
Maître d'ouvrage: 
Voies Navigables de France (VNF)
Service de la Navigation de Strasbourg (SNS)
Maître d'oeuvre: 
Voies Navigables de France (VNF)
Service de la Navigation de Strasbourg (SNS)
Autres acteurs : 
Allemagne
Pression(s) sur la zone: 
Endiguement du lit dès le milieu du XIXe siècle, accentué pour les normes de navigation. Création du Rhin canalisé pour la production hydroélectrique : incision, déconnexion des Giessens (annexes fluviales), diminution des zones inondables, assèchement des milieux annexes et abaissement de la nappe.
Objectif(s) : 
Écrêtement des crues exceptionnelles.
Restauration du fonctionnement hydro-écologique de l'hydrosystème fluvial du Rhin.
Travaux et aménagements: 
Création de prises d’eau (250 m3/s) et d’ouvrages de vidange (15 m3/s vers le Rhin ; 80 m3/s vers le plan d’eau de Plobsheim ssi polder totalement en eau et quelques heures pendant le début de vidange).
Retraçage du réseau de drainage.
Consolidation partielles des berges et création des digues au sud du polder.
Recréation du réseau hydrographique interne du polder : restauration d’anciennes annexes fluviales et création de mares et zones humides
Création d’îlots pour servir de refuges à la grande faune lors des mises en eau
Gestion après travaux: 
Il est prévu que les Giessens, ancien bras de tressage et anastomoses du Rhin soient réalimentés par le Rhin lorsque celui-ci voit son débit dépasser les 1550 m3/s (statistiquement, 50j/an). L’ouvrage de prise secondaire (la connexion au Kaltergiessen) donne un débit de 3 à 4 m3/s. Une submersion écologique est normalement prévue une fois par an. Travaux sur les Giessens : voir fiches Langgiessen, Kuppengiessen et Kaltergiessen
Valorisation : 

Production de brochures par VNF. Publications scientifiques

Suivi: 
Oui
Etat initial: 
2003 par VNF-SNS: études physiques, chimiques et biologiques
Site de référence: 
Site témoin: l'île de Rhinau
2003-2008 : Sur les mêmes compartiments, avec les mêmes méthodes. Les chroniques hydrologiques et piézométriques ont été poursuivies jusqu’en 2008. Les mesures physico-chimiques ont été conduites annuellement de 2004 à 2008. Mesures biologiques en 2008 excepté des inventaires macroinvertébrés (2004).
Coûts des études: 
700 000€
Coûts des acquisitions : 
25 000 000€
Coût total de l'opération: 
25 700 000€
Partenaire(s) financier(s) et financement: 
Allemagne (opération et évaluation)
Remarque(s): 

Mise en eau du polder si le débit du Rhin dépasse 3 600 m3/s.

Référence(s) : 

IPNP. http://inpn.mnhn.fr, 24/02/2015

VNF. http://www.vnf.fr/, 12/03/2015

Thèse d'Albin Meyer

Suivi biologique: 
oui
Suivi hydromorphologique: 
oui
Milieu(x): 
site: 
RNN de la forêt d'Erstein
EmplacementLeaflet: 
POINT (7.735662 48.429087)