Polder d'Altenheim

Etat de réalisation: 
Réalisé
Fiche vérifiée : 
Non
Mesures associées: 
Espace pour la rétention de crues
Mise en place d'inondations écologiques
Type de rétention: 
Polder
Pays: 
Allemagne
Département/Land: 
Bade-Wurtemberg
Commune(s): 
Altenheim
Masse(s) d'eau: 
Le Rhin
Localisation sur le Rhin: 
PK278.40
Surface: 
520.00ha
Programme: 
Intergriertes Rheinprogramm
Linéaire total: 
6 km
Capacité de rétention: 
17 600 000m3
Début des travaux: 
1980
Fin des travaux : 
1988
Maître d'ouvrage: 
Wasser und Schifffahrsamt Freiburg
Maître d'oeuvre: 
Wasser und Schifffahrsamt Freiburg
Pression(s) sur la zone: 
Endiguement du lit dès le milieu du XIXe siècle, accentué pour les normes de navigation. Création du Rhin canalisé pour la production hydroélectrique : incision, diminution des zones inondables, assèchement des milieux annexes, abaissement de la nappe et problèmes d’écrêtement des crues.
Objectif(s) : 
Restauration des capacités de rétention d’eau avant barrage (objectif premier).
Restauration des conditions typiques de plaine inondable dans le polder (objectif ajouté ensuite).
Travaux et aménagements: 
Connections de deux polders (Altenheim I et II) au lit principal conçues pour inonder les polders 65 jours par an. Le polder d’Altenheim I se vide dans la zone de rétention Kulturwehr Kehl/Strasbourg.
Suivi: 
Oui
Etat initial: 
NR
Site de référence: 
Site témoin: l'île de Rhinau
1993-1996 : évolution quantitative des roseaux et forêts. Présence de macroinvertébrés (nombre, présence d’espèces). Nombre de poissons et d’individu d’oiseaux attrapés, de couples d’oiseaux reproducteurs et de petits mammifères. La décharge ainsi que les caractéristiques du sol et des eaux souterraines ont été mesurées de 1993 à 1996 dans différents scénarii.
Coût total de l'opération: 
28 000 000€
Partenaire(s) financier(s) et financement: 
Etat fédéral
Gouvernement national
Bilan: 
• Augmentation des roseaux, de la forêt alluviale et d’autres espèces caractéristiques de la plaine inondable • Augmentation des espèces de mammifères typique de la plaine inondable (souris, musaraigne) • Augmentation des oiseaux typique de plaine inondable • Augmentation des amphibiens • Augmentation du pourcentage de poissons rhéophiles (max 5% en 1993 à entre 10 et 15% en 1996) • Augmentation de la taille de la population de macroinvertébrés et recolonisation des habitats • Le fonctionnement lors d’événements importants est bon
Suivi biologique: 
oui
Suivi hydromorphologique: 
oui
Milieu(x): 
EmplacementLeaflet: 
POINT (7.773256 48.457555)