Restauration de berges

Les opérations de restauration de berges peuvent être mise en place dans un objectif géomorphologique ou dans un objectif écologique.

D’un point de vue géomorphologique, la restauration de berge peut viser à retirer les aménagements de protection de berges, comme les enrochements. Cela permet de redonner une érodabilité aux berges. Le transport solide peut alors se mettre à l’équilibre, le cours d’eau retrouve une certaine mobilité et différents types d’habitats peuvent se mettre en place sous à cette dynamique.

La restauration de berges peut être vue comme la mise en place de techniques végétales pour la stabilisation, la protection et/ou la mise en place d’habitats. Un grand nombre de techniques végétales existent comme l’ensemencement, la pause de fascine, de boudins végétalisés… (Pour plus d’information sur les techniques végétales appliquées au cours d’eau, voir le retour d’expérience de l’agence de l’eau, disponible ici).

L’adoucissement de la pente des berges peut aussi avoir une visée écologique en permettant la colonisation du milieu par de nouvelles plantes, le passage de la faune (comme les amphibiens) et mettre en place des zones de fraies (eau calme, faible hauteur d’eau, végétation adaptée…). 

Pages

S'abonner à RSS - Restauration de berges